Ce blogue vous permettra de découvrir en quoi la vie municipale est si importante et pourquoi elle nous concerne tous. Je vous informerai de l’évolution de certains dossiers que j’ai à cœur et je partagerai avec vous mes réflexions face aux décisions qui ont la majorité du temps des impacts sur la qualité de vie des citoyens.

Pour moi ce sera une façon d’entretenir une relation avec les citoyens et également, je le souhaite, une façon de susciter un intérêt pour ce monde que je découvre depuis mon élection. Vos commentaires me seront précieux, parce que votre voix doit se faire entendre.

Diane Pelletier

lundi 21 février 2011

Développement et respect de l’environnement

Lors de ma campagne électorale, j’ai exprimé mon intention de m’impliquer particulièrement dans quatre dossiers, dont celui de la protection et de la valorisation de notre environnement.  J’ai donc été très sensible aux revendications des citoyens du lac Lovering qui nous ont fait parvenir plusieurs dizaines lettres et courriels pour exprimer leur inquiétude quant au projet de développement dans le secteur de la ferme Tryon.  Je tiens à les rassurer en les informant que je serai des plus vigilantes quand viendra le temps d’analyser ce projet, ou tous autres projets résidentiels d’ailleurs, pouvant avoir un impact négatif et irréversible sur notre environnement et en particulier sur nos lacs.



Je tiens également à leur dire que je suis d’accord avec eux quand ils écrivent que «la sagesse et la prudence devront colorer nos décisions.»

Certains peuvent penser, qu’en agissant ainsi, je suis contre le développement économique de notre région, développement générateur d’emplois et de taxes. Je n’ai rien contre le développement, tout au contraire, j’y participe même, entre autres à la Commission développement et d’orientation stratégique de la Ville.  Je suis convaincue que le véritable développement économique passe par le respect de notre environnement.  Les promoteurs et entrepreneurs doivent être respectueux des gens qui habitent et habiteront un jour les environnements ciblés par leurs actions en se rappelant que ce ne sont habituellement pas eux qui y vivront une fois le projet terminé.

Les citoyens de St-Camille semblent avoir compris cela lorsqu’ils se sont récemment interposés au développement d’une mine d’or à ciel ouvert, considérant  que ce projet allait à l’encontre de la vision et du modèle de développement à long terme qu’ils préconisent pour leur région.  Ils ne sont certes pas les seuls à avoir une vision de développement à long terme pour leur région, n’est-ce pas ?

lundi 14 février 2011

Gestion des matières résiduelles

Lors de la réunion de la Commission environnement et services techniques du 27 janvier 2011, nous avons pris connaissance du bilan 2010 de la gestion des matières résiduelles.


La quantité des déchets a augmenté de 3 %. Notre performance en ce qui a trait à la quantité de matière recyclable récupéré est notable : 8 % d’augmentation cette année et nous dépassons l’objectif gouvernemental. On constate également une augmentation de 25 % des résidus dangereux récupérés. On peut s’en féliciter et on voit ici encore le rôle de l’écocentre et de nos points de collecte pour les piles. Cependant, malgré une augmentation de 21 % des résidus verts récupérés nous sommes encore loin de la cible pour les matières organiques, c'est-à-dire les matières qui sont compostables.


Nous allons au cours de la prochaine année évaluer différents scénarios qui permettraient à la ville de Magog d’atteindre les objectifs de la politique gouvernementale pour le traitement des matières restantes dans le bac de déchets, dont les matières compostables et ce au moindre coût.

Je vous invite à lire attentivement le feuillet d’information qui accompagne votre compte de taxes (extrait ci-bas). Vous comprendrez davantage les enjeux et vous serez, tout comme moi, plus conscients de l’importance de bien gérer nos déchets.