Ce blogue vous permettra de découvrir en quoi la vie municipale est si importante et pourquoi elle nous concerne tous. Je vous informerai de l’évolution de certains dossiers que j’ai à cœur et je partagerai avec vous mes réflexions face aux décisions qui ont la majorité du temps des impacts sur la qualité de vie des citoyens.

Pour moi ce sera une façon d’entretenir une relation avec les citoyens et également, je le souhaite, une façon de susciter un intérêt pour ce monde que je découvre depuis mon élection. Vos commentaires me seront précieux, parce que votre voix doit se faire entendre.

Diane Pelletier

mardi 2 avril 2013

Nos paysages, une richesse collective


Ce matin à la MRC, j’ai participé à un atelier de travail sur le projet de caractérisation des paysages. Des représentants de toutes les municipalités, dont plusieurs élus, ont analysé et commenté une étude présentant les composantes clés de nos paysages ainsi que les enjeux pour les années à venir.

En lisant ce document, j’ai encore une fois pris conscience de la richesse de nos paysages, mais également de leur fragilité. Le paysage est une partie de ce qui nous rend fières d’habiter une région et un élément d’attraction des visiteurs.


La MRC de Memphrémagog est reconnue pour la beauté de ses paysages qui font partie intégrante de notre patrimoine. Afin d’en assurer leur mise en valeur et leur protection, les paysages doivent être considérés dans le développement et l’aménagement du territoire. C’est dans ce contexte que la présente étude prend toute son importance. Les pressions de développement font en sorte que les acteurs du milieu demandent d’être mieux outillés pour saisir pleinement les enjeux et pour sensibiliser les élus et les promoteurs face à de nouveaux projets qui pourraient altérer les paysages qui, en plus d’agrémenter nos vies, constituent une valeur identitaire et économique qu’il faut protéger.


L’étude  de caractérisation présentement en cours est un outil de connaissance essentielle  permettant de bien identifier ce qui doit être protégé. Par la suite les municipalités pourront développer des moyens particuliers, tels que des actions de sensibilisation. Je souhaite que cette étude incite d’autres municipalités, dont Magog, à signer la Charte des paysages estriens un engagement qui a pour objectif d’assurer la prise en compte du paysage lors de toute intervention dans le milieu. Vous l’aurez compris, pour moi, les paysages tant urbains que ruraux sont des composantes de la santé de notre milieu.

Et en parlant de paysages urbains, je vous rappelle la soirée d’information consultation sur la revitalisation du centre-ville qui se tiendra le 17 avril prochain à l’auditorium des Tisserands. On vous attend en grand nombre, c’est de votre milieu de vie dont il sera question.